AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarHi darling, i'm Invité, nice to meet you. ♥
Invité



MessageSujet: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Sam 9 Oct - 19:54


Parlons de Ceyran S. Elfaress



      Nom :: Elfaress
      Prénom :: Ceyran Sylmarion
      Age :: 23 ans.
      Classe sociale :: Outsider
      Orientation sexuelle :: Hétérosexuel
      Métiers pratiqués :: Détective Privé.

Arrivée à Madland :: Ce matin là était encore pire que les autres. Enfin, le soleil était même pas encore levé, ce feignant. La lune avait du forcer sur les somnifères dans son crépuscule. J'avais l'impression d'être en mille morceaux. J'étais fracassé. J'ai ouvert les yeux, la bouche pâteuse, avec sous les yeux des cernes comme ça. Je savais même plus où j'étais, ni pourquoi je m'étais réveillé. Une espèce d'impression étrange. Je me suis levé, j'ai essayé de me passer de l'eau sur le visage, mais le froid m'a fait gueuler. C'était vraiment la pire matinée nocturne de ma vie.
Pour couronner le tout, y avait un lapin noir en train de ronger ma paperasse. Je sais pas si c'était un de ces vieux textes pourris que j'essaye d'écrire, parfois, une esquisse jamais terminée, ou juste une affaire classée, mais je lui ai dit de se barrer. Et là, cette saloperie s'est enfuie avec le dossier, ou le manuscrit, ou le dessin, enfin, on s'en fout. Et là, c'est le drame. J'ai suivit le rongeur, jusqu'à une porte en plein milieu de mon jardin. Evidemment, j'étais tellement dans le coltard que j'ai rien compris. Rien suivit. Je suis entré, j'ai trébuché, et me voila coincé. Je sais pas où je suis. C'est un rêve ? Un Cauchemar ? Je sais pas si je vais m'éterniser dans le coin, ni si j'aurai le temps de faire de vieux os. Avec ma chance, ça va être un pays de dingues et je vais devenir fou, et je pourrai jamais rentrer chez moi. Bordel, j'aime pas les lapins.

Parlons de son apparence...

    Les feuilles se soulèvent doucement sous ses pas, légers, légers. Ses yeux perdus dans le lointain étincellent, comme toujours. Deux gouffres d'obsidienne brillants... Mais son expression comme figée, intrigue. Oui, il sourit. Impossible de comprendre ce qui l'amuse. Peut-être se moque-t-il de vous ? Peut-être imagine-t-il quelque chose, d'impensable, qui le fait tant rire ? Peut-être est-il, tout simplement, plongé dans quelque réflexion absurde, quelque paradoxe impénétrable que plient son esprit dérangé. Ceyran est comme ça.

    Non, on ne comprend pas ce qui le fait toujours sourire. Amène ces canines, toutes blanches à se découvrir, pousse cette queue de chat à se balancer de droite à gauche et de gauche à droite, et de droite à gauche. On se sait jamais pourquoi pétillent ces yeux aux pupilles verticales, frémissent ces oreilles étranges. On comprend que son regard nous a accroché, mais on ne parvient pas à avoir peur. A-t-on jamais entendu parler de quelqu'un ayant peur d'un chat..?

    Il plonge ses mains dans ses poches. Les poches secrètes, profondes, d'un manteau qui lui tombe jusqu'aux pieds. Elles sont bizarres, improbables. Peut-être parce qu'elles ne se déforment pas quand il fouille à l'intérieur. Elles n'ont pas de fond, mais chut... Il y jette n'importe quoi, de toutes façons. D'ailleurs, c'est assez frappant, de voir qu'il en a un peu partout, sur ce manteau, des poches. Mais ça n'est pas sa seule tenue. Oh, non. Il en porte de nombreuses. Oui, il peut passer de sa tenue de pseudo-clochard bien fringué à sa chemise à jabot, avec le tricorne et le pistolet à silex qui va avec. Il est un bal à lui seul, et tous ses costumes sont de bonne qualité...

    Il faut dire, il les porte bien. Il est petit, c'est vrai, un mètre soixante tout au plus. Mais son visage ne manque pas de charme... Il replace quelques mèches rebelles. Enfin, plus rebelles que les autres, puisque ses cheveux résistent obstinément aux peignes. Sous ces mèches, un regard magnétique, à l’aplomb de deux joues de porcelaine mangées par une barbe de trois jours, et un petit nez. Des traits réguliers, et une bouche rouge sang, qui s'ouvre sur des crocs redoutablement aiguisés. Sa langue les effleure avec délectations. Son corps est fin et racé, ses muscles comme des lames, ses épaules carrées.

    Il sort sa main droite de sa poche. Ses bagues cliquettent doucement contre l'acier d'une montre à gousset. Une vieille montre, noire et brillante, ornée et simple. Et le tic tac le fait sourire. Ce petit bruit est parmi ses préférés, avec le grincement d'une porte, le son d'une boîte à musique, la chute d'une goutte d'eau. Il aime beaucoup rendre les gens fous. Enfin, encore plus qu'il ne le sont... Et s'il le faut, leur mort lui suffira. Un petit sourire au lèvre, du sang au coin de la bouche. Ses crocs déchirent la chaire comme le tissu...


Parlons de son caractère.

    Ceyran est affligé d'une personnalité incroyablement complexe. Si complexe qu'elle s'est fractionnée, et qu'elle donne lieu à ce qu'il appelle des Incarnas. Des être doués de raison..? C'est déconcertant, au début, de la voir parler tout seul, ou se taire, en grande conversation avec lui-même. Enfin, il n'est pas certain que les Incarnas soient une part de son esprit...

    Parlons du chat, en premier lieu. Oui, Ceyran lui même. Misanthrope, ronchon, excellent pour parler et dialoguer, lorsqu'on l'a apprivoisé, il est capable d'être aimable. Il va, les mains de les poches, l'air préoccupé, concentré, ou complètement lunatique. Il "décroche" souvent, change d'idée comme de fil de conversation. De manière déconcertante, son cerveau se barre en vrille à l'improviste. Il faut s'accrocher pour discuter avec lui, et pour suivre les cheminements de son esprit... Même s'il a des capacités cérébrales incroyables, il est totalement parasité. Il serait absurde de penser qu'il puisse être raisonnable, et pourtant, juste pour sacrifier à l'absurde, il en est capable. Il est plutôt paresseux, mais il est sait de résister à tout, sauf à la tentation. Malgré ses nombreuses Incarnas, c'est le plus souvent des dialogues qui ont lieu, dans sa tête, alors qu'il perd le contrôle. Ou plutôt, lorsqu'il décide de céder, pour faire plaisir à l'une de ses Incarnas. Il est curieux à l'extrême, fasciné, passionné, et parfois un peu possessif. La trame basique de sa personnalité est à peu près toujours présente, mais elle est tellement altérée lorsqu'un de ses "résidents" prend le contrôle qu'il est difficile de démêler le naturel du paranormal. Laure le rend aimable et avenant, lui faisant carrément oublier qu'il n'aime pas le monde en général, bien que certaines personnes en particuliers sachent le rendre doux, gentil, prévenant...

    Les premiers à "naître" furent sans aucun doute les jumeaux, Aëryl et Aëlyss. Le jeune garçon et la jeune fille. Quand on les voit, on leur donne à peine quatorze ans. Les cheveux blancs, des habits normaux pour leur âge, de petites lunettes cerclées d'acier. Leurs yeux sont très impressionnants. Au fond de leur regard pâle, on peut voir une sagesse millénaire, et des connaissances à n'en plus finir...
    Ce sont les plus raisonnables des Incarnas de Ceyran. Ils l'ont élevé et lui ont tout appris. Ce sont également les plus matures de sa petite famille, qui se chargent de raisonner tout ce beau monde, et de remettre Ceyran sur terre si son côté félin en arrive à prendre le dessus.

    Réfléchis, calmes, stoïques, ils font la plupart du temps preuve d'un sang froid à toutes épreuve. Ils adorent faire des recherche et réunir des informations. Ils comprennent les choses très rapidement, et peuvent sembler être des sortes de petits génies... Ils adorent lire et prendre le thé. S'ils peuvent faire les deux en même temps au coin de la cheminée, c'est encore mieux... Ils s'entendent parfaitement avec Nell - dont je parle plus bas. Ils ont un coeur en or, et adorent Ceyran qui le leur rend bien.

    Esyqbaal. Une espèce de démon, aux yeux rouge sang, au long manteau noir. Ses ailes de chauve souris impressionnent souvent. Il se manifeste parfois comme un chat noir, toujours avec ses petites ailes parcheminées...

    Il aime les énigmes, les mystères, percer les secrets des gens, analyser le moindre recoin de leur esprit, se nourrir de leurs pensées, prévoir leurs actes, leurs paroles. Il dévore les meurtres, il adore les meurtriers, les assassins, les coupables, les interrogatoires. Il nourrit un penchant pour le gore, le noir et l'illicite avec passion. Les enquêtes et les procès, le démon les veut tous. Dès que quelque chose d'étrange se profil à l'horizon, dès qu'un combat s'annonce, il remonte à la surface. Il fait paraître Ceyran plus âgé. Et même sans avoir été forcé, le félin se comporte comme le démon. Leurs personnalités sont assez entremêlées... Ceyran est peut-être le seul détective privé de Madland, et possède un vieux studio miteux, avec un néon en panne comme enseigne.

    Esyqbaal se délecte du sordide, du surnaturel, de l'abominable, du danger. Lorsqu'il réfléchi à une affaire, qu'il poursuit les criminels, ou qu'il les interroge, il est si noire, si sombre, si violent, si parfaitement fou qu'il en devient terrifiant. Il fume, il boit, il rêve, et il se bat. Les bagarres sont monnaie courante dans son sillage de discorde et de violence. Il n'aime pas les gens. Il n'aime pas les autres. Il n'aime rien, ni personne, sauf ses "collocataires" et son hôte. Pourtant, le caractère félin de Ceyran, son cerveau animal, est toujours là. Il joue avec ses proies. Il s'amuse. C'est un prédateur, c'est peut-être le prédateur ultime. Tuer et capturer dès qu'Esyqbaal prend le dessus...

    Ensuite vint Laure, la muse. Elle naquit comme une fleur s'épanouit au soleil. Autant Esyqbaal est sombre, autant sa lumière irradie. Elle est un peu folle, mais c'est normal, après tout. C'est la créative, l'artiste, la poète et la musicienne, la joyeuse, l'optimiste, la lunatique. Elle a des cheveux bleus coiffés en une longue tresse, des yeux argentés, et porte uniquement de délicates robes et des rubans - plein de rubans. Et puis elle à des mains magnifiques, ressemblant à celle de Ceyran. Quand elle prend le contrôle, il parle avec des fleur autour des phylactère... Enfin, vous voyez ce que je veux dire. Il s'exprime d'une manière délicieusement démodée. Et il évite tout ce qui pourrait choquer la jeune fille.

    Avec elle, il traine beaucoup dans les bars, mais en buvant du thé... Ils jouent du piano, et elle chante. Ils s'amusent bien. Elle sait jouer de n'importe quel instrument, bien que seul Ceyran puisse l'entendre. Elle dessine et elle peint, aussi. Alors qu'Esyqbaal confère à Ceyran de grandes compétences pour se battre et tuer, ainsi qu'une incroyable résistance à l'alcool, Laure permet au chat de chanter, et danser, et le met en inspiration, mais le rend parfaitement allergique à tout ce qui malhonnête ou illicite. Comme les boissons alcoolisées - ce qui rend dingue le démon. Laure rit beaucoup, et montre un intéret constant pour tout, mais principalement le raffinement, et les vêtements. Elle adore la mode malgré toute son élévation mentale, et forcera Ceyran à faire les boutiques. Bon gré mal gré, et pour l'amour de sa muse, il se laissera bien faire...

    May naquit dans le sang. Pas celui de Ceyran... Il avait finit par coincer un meurtrier atroce et pervers qui ne tuait que des femmes, suivant un modus operandi particulièrement répugnant. Alors qu'Esyqbaal désirait l'interroger, que Ceyran souhaitait le livrer à la justice et que Laure était prostrée, une petite voix murmurait, doucement. "Tue-le, tue-le..." Une mélopée, puis un grand sourire, et l'oeil de Ceyran a viré au parme parcouru de fumerolles noires. May est folle, mais c'est une folie atroce et dangereuse. La moindre goutte de sang la fait remonter à la surface, et seule Laure et Nelly - dont je vais parler - peuvent la calmer, dans ces cas là. Sadisme. Violence. Horreur. Tandis qu'Esyqbaal désire une justice, bien que sa vision de la justice soit très particulière, et que Laure à soif de création, May s'abreuve de sang, de douleur, de folie. Elle aime faire souffrir, voir souffrir, entendre souffrir. Ceyran possède tout ce qu'il faut, pour cela, tant les armes pour se battre que les outils pour torturer et pousser au bord du gouffre l'esprit le plus sain. May horrifie son hôte ; il n'a jamais réussi à savoir s'il prenait vraiment plaisir à faire le mal ou non.

    Des cheveux roses coiffés en anglaise, qui encadrent un visage charmeur, et deux grands gouffres noirs... Elle a l'apparence d'une jeune femme ; superbement dotée par la nature, elle est belle. Laure est mignonne et charmante, May est belle. Il n'y a pas d'autre mot. Son attitude provocante peut en choquer plus d'un, mais on s'y fait. Le tout est d'éviter les pièges qu'elle vous tend, car elle est capable des pires horreurs... Éviscérer avec les dents, ça vous est venu à l'esprit ? Non ? C'est normal. Elle est malade et psychopathe. Elle connaît toutes les façons de faire mourir un être humain, lentement, lentement... Elle aime choquer, et est prête à tout pour cela. C'est, parmi les incarnas de Ceyran, celle qui fait le plus d'apparition publiques. Elle est la plus violente et la plus dangereuse...

    Nell - Nelly pour les intimes - est une guerrière un peu irrationnelle, éprise de justice, d'honneur, de stratégie, de reflexion, adoratrice des robes, des flingues, du thé, des fleurs et des armes blanche. Tout ce qui fait tourner ses méninges à plein régime, elle s'en régale. Elle raisonne, elle analyse, elle comprend tout. Elle à besoin de faire des recherches, dans tout les domaines. Elle se comporte comme un général, elle coordonne les évènements, crée des plans pour toutes les situations. Même pour inviter les gens ou ménager des histoires d'amour. Si elle décide que quelque chose doit être de telle ou telle manière, elle trouvera un moyen d'essayer d'arriver à ses fins. Mais autant elle est fine tacticienne et stratège inégalée, autant ses manœuvres improbables échouent la plupart du temps. Et c'est pour ça qu'on l'aime..! Elle est assez exubérante, et dans son costume dix-neuvième, avec sa queue de cheval blond vénitien et ses petites lunettes, elle possède un charisme non négligeable. Surtout lorsqu'on remarque, tout d'abord qu'elle a été bien dotée par la nature - ou par Ceyran - mais surtout qu'elle porte des armes. Beaucoup d'armes. Et elle sait s'en servir. Cependant, ça n'aurait aucun intérêt sur un humain, puisque les seuls à pouvoir être blessé par ces dernières sont les autres Incarnas de Ceyran... Qui ne sont pas réels, ou au moins déjà morts...

    Voici donc toute la petite famille qui loge dans la tête de Ceyran. Qui sait si elle ne s'agrandira pas avec le temps..? Il éprouve une affection toute particulière pour ses Incarnas, et il est parfaitement dépendant d'eux. D'un sens, puisqu'ils constituent son caractère, ça se comprend...


Parlons de son histoire.


    J'aimerai bien pouvoir vous dire que Ceyran est né un soir de pleine lune, durant une effroyable tempête, que des êtres maudits se penchèrent sur son berceau et scellèrent son destin, le poussant à la folie et lui donnant d'étrange vision, fractionnant sa personnalité et l'empêchant de voir la frontière en rêve et réalité, entre son imagination et sa vie, entre son corps et son esprit... Mais je viens de me souvenir... Qu'en fait, c'est exactement ce qu'il s'est passé. Ce soir là, les ténèbres étaient si épaisse que nul ne parvenait à les percer, pas même les chats - qui parvenaient néanmoins à éviter de se prendre les murs (contrairement à ces saletés de chiens, soit dit en passant). Mais ça, on s'en fout un peu. Toujours est-il qu'un chien hurlant de douleur suite à sa rencontre inopinée avec la porte du manoir venait ajouter à l'ambiance, d'autant qu'il avait peu avant servit de griffoir. Ce qui n'a rien a voir avec ce dont je vous parle. Voyons, où en étais-je..? Ah, oui.

    Donc Ceyran est né d'une mère et d'un père parfaitement normaux pour des habitants de madland. Oui, parce qu'il ne faut pas exagérer, ils étaient complètement fous. Et pendant que le père faisait une séance de spiritisme qui risquait de marcher dans la chambre d'à coté, la mère tapait le carton avec la sage-femme qui avait fait le déplacement exprès tout en attendant que ça sorte. D'un autre coté, elle ne jouait pas très bien, sa mère, et au vu de la quantité d'analgésique qu'elle avait pris, ça se comprenait. Toujours est-il que le père parvint à appeler quelques esprits, maléfiques d'ailleurs, qui se trompèrent de chambre et maudirent à vie le premier truc qui leur tomba sous la main. Un pot de fleur, ç'aurait été pareil. Mais, pas de chance, ça tomba sur le pauvre petit Ceyran, ce qui n'arrangea pas son cas. Au vu du lourd atavisme légué par ses parents, il n'en avait pas besoin, mais il fut affublé d'une paire d'oreille et d'une queue de chat parfaitement ridicules - même si je trouve ça sympa, et que certaines filles aiment bien - ainsi que d'une personnalité atrocement complexe, évidemment bordélique, et d'une folie encore plus grave que la normale. On se demande toujours s'ils n'auraient pas également profité de l'occasion pour loger quelques copains fantômes dans le corps de Ceyran. Si ce n'est pas le cas, après tout, le félin s'en sera chargé lui-même.

    Ceyran a grandit entre les livres, la musique, et sa folie particulière, qui lui fait voir des choses qui n'existent pas. Sa mère et son père étaient rarement présents, et il apprit à vivre "tout seul". Il comprit comment faire marcher le gramophone de sa mère et apprit lire avant de savoir parler. Et il sut très tôt à parler. Il fut élevé par deux de ses Incarnas, les premiers à s'être manifestés. On les appelle les jumeaux. Ils lui apprirent de nombreuses choses, et il assimilait tout ce qu'ils disaient sans discontinuer, comme une éponge. Le petit Ceyran impressionnait par sa maturité et son intelligence, malgré les parents irresponsables dont il avait été pourvu. Sa culture générale grandissait de jours en jours, au fil de ses conversations et des livres qu'il dévorait à longueur de journées.

    Il apprenait vite et grandissait bien. Il atteint l'âge adulte sans encombres, et toute sa "petite famille" invisible était réunie autour de lui, quand ce qui devait changer sa vie arriva...

    ***

    La partie d'échec n'en finissait pas. Le thé que personne ne boirait jamais refroidissait dans les sept tasse également remplies. Un vieux disque de jazz tournait sur le gramophone. Une jeune femme tentait de jouer du piano,

    "Ca a sonné à la porte. Ceyran, tu vas ouvrir ?

    - D'accord. Puisqu'il le faut..."

    Il se leva, doucement, agita les oreilles, et fit un signe de main à la petite famille qui séjournait dans sa tête avant de disparaître dans l'escalier. La grande porte du manoir s'ouvrit en grinçant sur un grisâtre à queue de pie.

    "Entrez. Vous allez prendre froid, sous la pluie. Je ne vous invite pas à monter, c'est en désordre, là haut... Si vous voulez vous donner la peine... Je n'ai que ça de fauteuil convenable, à cet étage."

    Esyqbaal descendit les marches, alors que l'invité s'asseyait.

    "Tu va avoir du boulot, chaton. Et ce type est un serviteur de la reine. Pas moyen de refuser.

    - Vous avez du travail pour moi ?

    - Oui. C'est un peu délicat...

    - Vous aurez mon silence total. Et ce qui doit être fait sera fait... Proprement."

    L'homme hocha la tête, et tendit à Ceyran un as de coeur, au dos duquel étaient griffonnés quelques mots, d'une écriture fine. Il les lut, frappa dans ses mains, et sortit. Ca n'était qu'une question de temps.

    Lorsqu'il revint, essuyant sa lame, un peu de sang séchait aux commissures de ses lèvres. il trouva un autre mot, et se présenta le lendemain, au château de coeur. Il fut introduit dans la salle du trône et s'inclina respectueusement.

    "Pas de récompense, pas de prix à payer. Pour vous, ma reine, ce sera gratuit.

    - Je sais. Seriez-vous prêt à faire ce genre de tâche autant de fois qu'il le faudra ? Et pourriez-vous en accomplir d'autres, bien différentes ?

    - Avec grand plaisir.

    - Alors vous êtes engagé. J'ai besoin de ceux qui savent et qui conservent le silence."

    ***

    Il faisait tourner le liquide rouge dans son verre, en regardant par la fenêtre. La pluie s'écrasait contre les vitres, le piano jouait, c'était l'heure du thé. Comme ce jour là... Il s'attendait presque à ce que l'on frappe à la porte. Comme la dernière fois. Si c'était à refaire... Tout se déroulerait de la même manière. Il toucha le tatouage à la base de son cou, en forme de coeur. Une douleur presque agréable. Il sourit et se passa la langue sur les lèvres.

    Serviteur de la Reine n'était pas forcément une place enviable. Mais on vivait. Et on pouvait s'amuser... Les récompenses étaient particulières, il devait les apprécier à leur juste valeur. Mais à part ce tatouage et ce qui s'y rapportait, rien n'avait changé. Il était toujours aussi heureux, et il ne manquait de rien en manquant de tout. Sa vie de bohème à mi-temps était interrompue par ce qui était son métier. Des boulots. Officiels ou officieux. Il fallait bien que quelqu'un s'en charge.

    Il agitait doucement la tête au rythme de la musique. Il aimait sa vie. Il aimait ce qu'il faisait, tout ce qu'il faisait, et ça lui faisait parfois peur. Avec le tatouage, une loyauté presque indéfectible envers la reine était née en lui. Presque... La reine comptait sur lui, par cette légère incertitude, cette petite part d'imprévu et de hasard... Pour lui aussi, c'était plus drôle comme ça. Car il savait que s'il advenait qu'il faillisse, c'en était fini...

    Le risque était là. Mais il ne pouvait faillir.

    A moins qu'une pelote de laine ne se mette entre lui et son travail.


Parlons de vous.


      Surnom : Arc', Eyfinoû, Ceyran
      Age : ça dépend, non ?
      D'où connaissez-vous le forum ? Wyrda Alagaësia ^.^
      What else ? Nespresso {Q.}


Dernière édition par Ceyran Elfaress le Jeu 30 Déc - 22:17, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
.
avatarHi darling, i'm Queen Of Heart, nice to meet you. ♥
.


»Messages : 121

»How old are you : 20 years old.
»Where are you : In my castle.
»What's your job : I control everything, what else ?


Heart Card
»Your Quote: « The Mad Queen said; Off with his head, of with his head, of with his head ~ »
»Your Mood: My mood is your mood.

MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Dim 10 Oct - 19:23

    Bienvenue !
    Bon, on s'est raté de peu tout à l'heure sur la CB donc je vais te dire ce que je pense pour le profil.
    Soit tu n'es pas sur Firefox (le site et optimisé pour) et donc tu ne peux pas voir la barre de menu en haut avec profil et tout; soit tu ne l'as juste pas remarqué.
    Sinon il n'y a pas de places libres pour la Noblesse (regarde le récapitulatif dans "We are Free"; il reste une place dans les Serviteurs et une dans la Bourgeoisie.

- - - - - - - - - - - -

    well when you go, don't ever think i'll make you try to stay. and maybe when you get back, i'll be off to find another way. and after all this time that you still owe, you're still a good-for-nothing i don't know, so takes your gloves and get out. better get out! while you can. — I Don't Love You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHi darling, i'm Invité, nice to meet you. ♥
Invité



MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Mar 19 Oct - 18:29

Merci pour la réponse, et je tiens à m'excuser de mon retard, qui commençait à devenir conséquent, j'ai eu souvent de méchants problèmes de connexion ces derniers temps... Je ne suis en effet pas sous firefox, je n'avais vu nulle part que le site était optimisé pour, my mistake ^^' Je m'en occuperai donc sur un autre ordi - le mien ne supporte que chrome ==''

Qui dit serviteur, peut aussi dire serviteur de la reine, n'est-ce pas..? Ma situation est correcte comme ça ? Je me dépêche de finir ma fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
.
avatarHi darling, i'm Queen Of Heart, nice to meet you. ♥
.


»Messages : 121

»How old are you : 20 years old.
»Where are you : In my castle.
»What's your job : I control everything, what else ?


Heart Card
»Your Quote: « The Mad Queen said; Off with his head, of with his head, of with his head ~ »
»Your Mood: My mood is your mood.

MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Mer 20 Oct - 15:58

    Je devrais le préciser en gros et en rouge que la barre de menu ne s'affiche qu'avec Firefox !

    D'ailleurs pendant que j'y suis, le code n'est pas bon; lis attentivement le règlement et quand tu te diras "WTF ? Ça veut dire quoi ça ?" et bah tu auras trouvé le code !

    Eh bien évidemment serviteur de la reine c'est possible !

- - - - - - - - - - - -

    well when you go, don't ever think i'll make you try to stay. and maybe when you get back, i'll be off to find another way. and after all this time that you still owe, you're still a good-for-nothing i don't know, so takes your gloves and get out. better get out! while you can. — I Don't Love You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
,,
avatarHi darling, i'm Mad Marsh Hare, nice to meet you. ♥
,,


»Messages : 113

»How old are you : 20 longues années à trouver de quoi m'amuser~
»Where are you : Là où je dois être... Ou pas
»What's your job : Serviteur du cher Mad Hatter


Heart Card
»Your Quote: A faultless love does not exist, there's no perfect feeling in this life
»Your Mood: Come and you'll know~ But don't complain if I'm in a bad mood, huhu~

MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Mer 20 Oct - 16:15

Si je peux me permettre, on VOIT la barre de navigation avec Chrome, à la même place que sous Firefox, la seule différence c'est que la balise de l'arrondi pour Chrome n'est pas dans le code mais OSEF, je peux même vous faire un screen pour vous prouver xD

Enfin, Bienvenue ! aussi x3

    Edit Queenie : Je savais pas tu m'en apprend !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHi darling, i'm Invité, nice to meet you. ♥
Invité



MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Dim 24 Oct - 11:35

En effet, on voit la barre sous chrome, mais pas sur mon ordi - qui n'a de toutes façons plus de connexion internet du tout =='

Merci à tout les deux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Lynn
avatarHi darling, i'm Lynn Lewis, nice to meet you. ♥
Lynn


»Messages : 126

»How old are you : Seventeen.
»Where are you : Looking for a place to hide.
»What's your job : Travaille de manière non-rémunérée pour Alice.


Heart Card
»Your Quote: I'll go wherever you will go.
»Your Mood: Dieu que cette fille a l'air triste, amoureuse d'un égoïste.

MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Sam 6 Nov - 15:06

    Hoy ~

    Ta fiche avance-t-elle ?

- - - - - - - - - - - -
Félicitation, t'es en train de toucher le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHi darling, i'm Invité, nice to meet you. ♥
Invité



MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Sam 6 Nov - 20:57

Sporadiquement, avec la perte de ma connexion internet et la rentrée... Mais je vais faire de mon mieux ^^'' Sincèrement désolé, je suis à frapper ><'
Revenir en haut Aller en bas
Pop, Pop & Gum ♫
avatarHi darling, i'm Chester, nice to meet you. ♥
Pop, Pop & Gum


»Messages : 87

»How old are you : 18 !
»Where are you : Somewhere, only we know ~
»What's your job : Servante de Queenie. *w*


Heart Card
»Your Quote: Haha ! Tu m'vois... Tu m'vois plus ! o/
»Your Mood: Come dance with me ! ♫

MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Sam 6 Nov - 23:20

    Ce n'est pas grave ! o/
    Si tu as des problèmes, le temps que tu mets est compréhensible. Ne t'en fais pas, va. nwn

- - - - - - - - - - - -

[ D O N ' T . T E S T . U S ]_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn
avatarHi darling, i'm Lynn Lewis, nice to meet you. ♥
Lynn


»Messages : 126

»How old are you : Seventeen.
»Where are you : Looking for a place to hide.
»What's your job : Travaille de manière non-rémunérée pour Alice.


Heart Card
»Your Quote: I'll go wherever you will go.
»Your Mood: Dieu que cette fille a l'air triste, amoureuse d'un égoïste.

MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Sam 27 Nov - 12:23

    Hoy ~

    Tu t'en sors, avec ta fiche et ta connexion ?

- - - - - - - - - - - -
Félicitation, t'es en train de toucher le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHi darling, i'm Invité, nice to meet you. ♥
Invité



MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Mer 29 Déc - 17:29

Après un temps qui m'a semblé infini, ma fiche est terminée... Mais j'ai peur qu'il y ait un certain nombre de choses qui n'aillent pas... Et il me faut des permissions pour ça. Je vais lister ça, ici, en gros ;
- Oeil droit qui change de couleur suivant son caractère et son humeur
- Multiples personnages invisibles pour la plupart des gens, capables d’interagir avec le monde réel et qui lui parlent.
- Poches sans fond
- Capable de se changer presque instantanément
- Sens félins
- Serviteur à tout faire de la reine, et à mi-temps. Elle peut lui signaler qu'elle a besoin de lui par le biais de son tatouage en forme de coeur.
- Possède un manoir à Dark Street. (Oui, c'est presque antithétique.)

Je m'excuse pour la lenteur à faire cette fiche et peut-être la présomption dont j'ai fait preuve en créant ce personnage. En espérant que l'histoire soit suffisamment complète (S'il faut ajouter des précisions, faut le dire 'w') le caractère et le physique correct, et que ça soit pas trop ch*t à lire...
Merci d'avance ^w^

Et encore une fois désolé... u_ù'
Revenir en haut Aller en bas
Sex symbol
avatarHi darling, i'm Alice, nice to meet you. ♥
Sex symbol


»Messages : 42

»How old are you : 19 ans, chérie.
»Where are you : Dans ton lit. ~♥
»What's your job : Gérant du Red Shop


Heart Card
»Your Quote: I'll blow down your house and then I'm gonna eat ya.
»Your Mood: Retourne toi? Mh, ouais, c'est mieux comme ça.

MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Mer 29 Déc - 18:08

    Bonjour, bonjour ! /fait son boulot, pour une fois/


Alors. Malheureusement, je ne peux pas te valider : ton personnage est surchargé de capacités. On va commencer dans l'ordre, si tu veux bien.

Celles que l'on ne peut pas t'accorder :
    ─ « Multiples personnages invisibles pour la plupart des gens, capables d’interagir avec le monde réel et qui lui parlent. » Désolé mais non. Cela détruirait totalement le principe même de Madland : seul le Black Rabbit peut aller dans le monde réel. Ensuite, si tu veux vraiment voir des personnages invisibles, ok. Mais ce serait le résultat d'une folie : les personnages ne seront pas vrais et il sera le seul à les voir (des hallucinations, quoi).
    ─ « Sens félins ». Encore une fois, désolé mais... Nous avons déjà Chester et un autre prédéfini qui ont cette capacité.
    ─ « Serviteur à tout faire de la reine, et à mi-temps. Elle peut lui signaler qu'elle a besoin de lui par le biais de son tatouage en forme de coeur. » Serviteur de la reine, ok. Mais je te propose le groupe des roturiers avec, comme rang, « Serviteur de la Reine ». En revanche, pour le tatouage... La reine n'a malheureusement pas ce pouvoir-ci. Ton personnage devra donc se contenter de recevoir des lettres ou la visite d'un serviteur.
    ─ « Possède un manoir à Dark Street. ». Vu le lieu, ton manoir serait plutôt un vieil immeuble délabré... Tant bien même. Il faut être vraiment riche, très riche, pour avoir un manoir. Ton « job » n'a pas l'air des plus rentables : le travail au noir, c'est pas top. La reine paye vraiment peu ses serviteurs à temps plein ─ c'est pourquoi elle leur offre le gîte ─, alors imagine ce que cela peut donner à temps partiel... En revanche, cela peut se faire si et seulement si : ton personnage remporte beaucoup avec son travail de rue (mais il sera très mal vu des nobles et bourgeois) et si on change le lieu du manoir.


Celles que l'on peut t'accorder (mais il va falloir faire un choix entre les trois : Madland n'accorde qu'une réelle capacité. Lorsqu'il en accorde. Ce qui est déjà assez rare) :
    ─ « Oeil droit qui change de couleur suivant son caractère et son humeur »
    ─ « Poches sans fond »
    ─ « Capable de se changer presque instantanément »


Voilà ! Et désolé de devoir te faire rééditer une bonne partie de ta présentation. .w.'

- - - - - - - - - - - -

T'as beau gémir, je ne t'aime pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHi darling, i'm Invité, nice to meet you. ♥
Invité



MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Mer 29 Déc - 19:18

Vii, je m'y attendais ^^' C'est pas grave, j'ai l'habitude ._.

Pour les apparitions, j'ai pas bien compris le rapport avec le black rabbit, mais bon.
Pour les sens félins, j'ai du mal à voir le problème, si deux prédéfinis peuvent l'avoir, ben un personnage aussi, non ? Enfin, je suis pas admin', moi.
Le tatouage, c'était un petit plus mais c'est pas grave. Le manoir est terriblement vieux et délabré, et c'est une possession familiale. C'est précisé dans la fiche...
L'oeil droit servait d'indicateur, ç'aurait été pour rendre plus visible ses changement de caractère, qu'au moins les types avec qui je rp aient un signe avant-coureur...

Enfin, j'aurais bien aimé quelques commentaires sur la fiche, justement, plutôt que sur la sythèse... Ne serait-ce que sur la façon dont ça passait à l'écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Sex symbol
avatarHi darling, i'm Alice, nice to meet you. ♥
Sex symbol


»Messages : 42

»How old are you : 19 ans, chérie.
»Where are you : Dans ton lit. ~♥
»What's your job : Gérant du Red Shop


Heart Card
»Your Quote: I'll blow down your house and then I'm gonna eat ya.
»Your Mood: Retourne toi? Mh, ouais, c'est mieux comme ça.

MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Mer 29 Déc - 19:54


Alors. Pour les apparitions et les rapport avec B-Rabbit, c'est simple. Tes apparitions sont censées aller dans le monde réel. Or, le principe même de Madland est le fait que personne, absolument rien ni personne ne puisse sortir de Madland et ainsi se retrouver dans le monde réel hormis elle.

Ensuite, le problème avec le sens félin c'est que... Nous sommes à Madland, pas à Nekoland. Si tu veux avoir des capacités animales, il faudra choisir une autre sorte d'animaux et de capacités étant donné que nous en avons déjà deux. Chose qui est déjà, pour le moment, bien suffisante. Mais dans ce cas, la capacité animale deviendra un autre choix dans la liste des capacités que nous t'autorisons mais dans laquelle tu devras choisir une seule et unique chose.

Pour le manoir, excuse-moi, j'avais omis le détail. Toujours est-il qu'il faut toujours l'argent pour le payer...

Pour l'oeil, si cela t'embête tellement, choisis cette particularité et oublie les deux autres. Les deux autres sont surtout matérielles et certainement moins intéressantes qu'un oeil qui change de couleur en fonction de la personnalité qui gouverne le corps de ton personnage.

Et enfin, puisque tu voulais un avis sur ta fiche, je te donnerai le mien qui est totalement personnel bien entendu. J'aime assez ta façon d'écrire qui est agréable et fluide, mais en revanche le personnage ne m'a pas plu du tout. Il me donnait l'impression que tu avais eu l'idée de faire une multitude de personnages tous aussi différents les uns que les autres et que, faute de savoir lequel choisir, tu les as tous regroupés en un seul et unique personnage. De ce fait, même si la description est vraiment complète, puisqu'il est habité par des "étrangés", leur caractère respectif est très rapide ─ et pourtant, il me semble bien que ton caractère est plus long que ton histoire ─ et semble même presque être bâclé ─ alors qu'on voit bien que c'est tout sauf le cas ─. C'est le danger des personnages souffrant de ce qui me semble être pas loin des Troubles de la Personnalité Multiple (chaque partie de l'être a son caractère, son âge, sa façon d'être et même son physique est différent de l'enveloppe charnelle) : c'est extrêmement difficile à jouer et à écrire. Il faut penser soigneusement chacune des personnalités comme s'il s'agissait d'un seul et unique personnage, ce qui est compliqué et assez lourd (à suivre et à cerner) pour le lecteur.

Et et et aussi dernière chose : ce serait bien que tu arrives à trouver un avatar en 200*320. .w.

Voilà. .w.

- - - - - - - - - - - -

T'as beau gémir, je ne t'aime pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHi darling, i'm Invité, nice to meet you. ♥
Invité



MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   Jeu 30 Déc - 22:18

Désolé pour le personnage..; mais c'était une idée de longue date que j'avais voulu tester, puisque le forum semblait s'y prêter... Mais c'est vrai que c'est pas vraiment très réussi x_x Je crois d'ailleurs que j'ai vu un peu trop compliqué, et que donc c'est presque baclé, cette prés' me laisse un drôle de gout dans la bouche... Je crois que je vais aller au plus simple et juste faire un outsider, même si ça va sembler être "abandonner", je préfère ça que rp avec un personnage raté, duquel je risque de me lasser ._. et comme j'ai déjà une idée correcte pour l'outsider, qui date mais qui tient debout... Je vais essayer de faire vite, mais comme j'aurai juste à mettre des mots sur lui, ça sera moins compliqué qu'essayer de concrétiser quelque chose d'aussi flou que la base de ce personnage u_ù'' Je vais ressortir mon personnage ronchon, bordélique, flemmard, rentre dedans, et avec jamais rien dans le porte-monnaie ou dans le frigo. Ca sera bien mieux et il y aura moins de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Hi darling, i'm Contenu sponsorisé, nice to meet you. ♥



MessageSujet: Re: Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ceyran S. Elfaress [En cour de réédition]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome in Madland :: Madland's Door :: Madland's People :: Présentations archivées-
Protected by Copyscape Online Plagiarism Detector 


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit