AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Did she lose the words she had to say ? [Queen ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn
avatarHi darling, i'm Lynn Lewis, nice to meet you. ♥
Lynn


»Messages : 126

»How old are you : Seventeen.
»Where are you : Looking for a place to hide.
»What's your job : Travaille de manière non-rémunérée pour Alice.


Heart Card
»Your Quote: I'll go wherever you will go.
»Your Mood: Dieu que cette fille a l'air triste, amoureuse d'un égoïste.

MessageSujet: Did she lose the words she had to say ? [Queen ♥]   Jeu 4 Nov - 21:47

“ « I will be rolling again, today. »
And the girls says... The girls says,
As she lays the meaning over her unspoken words ? ”

J'ai l'impression d'oublier quelque chose.

... Ah, tu parles toute seule maintenant Lynn ? Oh, pardon, pardon, ne me regarde pas comme ça, je ne me moque pas tu sais. Juste que, admet que c'est surprenant, quand quelqu'un se met à parler, alors qu'il est seul dans une pièce fermée ─ ici une salle de bain. A moins que tu ne parles à ton reflet. C'est probable aussi, effectivement, mais je ne suis pas si sûre que ton reflet puisse te dire ce que tu veux connaître, à savoir la fameuse chose que tu as oubliée. Moi je pourrais te le dire, si tu veux, mais vu que moi la plupart du temps tu m'ignores à part quand j'ai l'air de me foutre de taggle ben... Là, tu vois, tu m'écoutes même pas. Tu préfères te coiffer plutôt que de faire attention à moi. C'est sympathique. Vraiment sympathique. Nan mais, je retiens hein. Et je ne t'empêcherais même pas de te carboniser les neurones en réfléchissant à ce que t'as bien pu oublier. Nan, je t'aiderais pas j'ai-...

AH !

...Dit. T'as l'air fine, là. T'as même fait tomber ton élastique que tu tenais entre tes dents, c'est malin.
Tu le ramasse, et puis tu te remet à coiffer tes longs cheveux bleus. T'y vas même un peu plus vite que tout à l'heure, étant donné que tu te rappelle ce que t'avais oublié. T'es convoquée chez la Reine pour prendre le thé avec elle. Ah-ah. La bonne blague. Depuis quand la Reine en personne s'intéresse à toi, pauvre et simple esclave d'Alice ? T'as rien de particulier. Et rien fait de particulier non plus, aux dernières nouvelles... Bref, t'as rien de remarquable, et ça explique parfaitement pourquoi t'y comprend rien, à cette convocation.

Enfin. T'as fini de te battre avec tes cheveux, c'est bien. Mais il te reste une question existentielle : Quelle heure il est ? Tu doutes qu'il soit déjà l'heure du thé, tu ne te coiffe tout de même pas si tard que ça, mais... Disons que tu connais pas vraiment le chemin jusqu'à la forêt. Que tu sais même pas si Alice te laissera y aller seule dans broncher ─ c'est suicidaire d'envoyer son employée dans les bras de l'ennemi, non ? ─. Et puis que t'as pas particulièrement envie d'y aller. Parce que tu sais pas ce qu'il va se passer. Que t'as peur de la forêt ─ même si, théoriquement, dans un carrosse t'as rien à craindre, ta dernière expérience t'as... traumatisée. Et puis que t'as peur de la Reine, quoi.
En gros, tout ceci explique pourquoi, même si tu pars à l'heure, tu risques d'arriver en retard pour l'heure du thé. Sans compter les potentielles mésaventures qui pourraient t'arriver en chemin ─ on sait jamais, avec ta chance. Mais t'as pas trop envie de savoir ce qui pourrait t'arriver si t'étais en retard. Rien qu'en te disant ça, t'as des frissons.

Tu te décides donc enfin à sortir de la salle de bain. C'est marrant, la différence de température une fois dans le couloir. On dirait presque qu'elle a chuté en flèche. Enfin. Toi, tu t'en fous, ça te dérange même pas. Nan, tout ce que à quoi tu penses, c'est, je cite : « Où est Alice ? » T'en a même limite oublié que ta priorité actuelle, c'est de savoir l'heure.

Hm... Ouais, ça va. T'as encore du temps avant l'heure du thé. Presque plus que ce que tu espérais, en fait. Tant mieux, après tout. Tu pourrais commencer par euh... T'habiller plus approprié pour un tel évènement ? Non parce que, c'est pas que tu fais particulièrement attention à ton apparence et l'impression que tu donnes, en général tu t'en contrefiche, mais là, disons que c'est spécial.
Bon. Admettons que ton armoire n'est pas remplie de vêtements particulièrement classes. Admettons même qu'elle est à moitié vide. Faut dire, tu te contente souvent du strict minimum et que t'as pas envie d'embêter Alice avec tes besoins futiles de presque adulte qui veut passer une heure devant son armoire à hésiter entre 15 tenues. Disons même carrément que t'as pas envie d'embêter Alice tout court et que tes besoins passent à la trappe dans 99% du temps.

Bon. T'as mis ce que tu trouvais de plus approprié hein. Évidement, c'est pas la grande classe, mais c'est ce que t'as de mieux. Et puis, c'est joli, les robes noires. Bon, t'aurais pu en mettre une blanche, ça ferait plus, frais, disons. Mais ça rend sexy les robes noires ! Comment ça maggle ? D'accord, d'accord, je retourne à la narration normale. Donc. Évidement, ta robe est complètement simple. C'est... Une robe quoi. Sans fioriture ni rien. Juste une robe qui te permet de bouger à ta guise, parce que t'aime pas le moulant, t'as l'impression d'être un saucisson. Et puis aussi, c'est pas comme si t'avais les moyens de te payer des vêtements classes. Faudrait déjà que t'aie de quoi te payer des vêtements tout court... Bah ouais, c'est pas parce que tu vis avec Alice que t'es forcement aussi riche que lui, hein. Vous êtes même considérables comme un Noble hébergeant une roturière. Un vrai miracle, n'est-ce pas ?

Maintenant que t'es prête, vas falloir que tu partes. Ah, nan, t'as pas mis tes chaussures, tu peux pas partir. ... Voilà, maintenant tu peux. ... Non ? Faut que tu vérifie si t'es bien coiffée ? D'accord, d'accord... ... Bon, c'est bon cette fois, non ? ... Comment ça non ? Lynn, t'arrêtes d'essayer de te trouver des excuses pour ne pas y aller ? Allez, bouge tes fesses vers la porte d'entrée au lieu de faire des allers-retours dans le couloir de l'étage. ... Oh, y'a Alice. ... Ça va être compliqué de sortir discrètement, hein ? Mais pourquoi tu veux absolument sortir discrètement ? ... D'accord, tu veux pas l'inquiéter, ni qu'il te retienne. Ton besoin de ne jamais embêter personne est presque mignon, tu sais ?

Mais oui mais Lynn, comment tu veux ne pas te faire remarquer si tu dois passer par la même pièce que lui, hein ? ... Ouais bah. T'as tenté. Mais pour la discrétion, on repassera, hein.

T'vas où ?

... Définitivement complètement raté. Try again, Darling ~

... Hm, bah, euh... JesuisinvitéeàprendrelethéchezlaReine.
... T'aurais pu le dire tout simplement, j't'aurais pas bouffée. En quel honneur cette poufiasse t'invite ?
... C'était pas précisé.
Tu reviens à quelle heure ?
... Je sais pas non plus. Mais euh, si c'est juste pour prendre le thé ça devrait être rapide, nan ?
Si t'es pas revenue dans deux heures, j'viens te chercher.
... D'accord.

Au moins maintenant tu peux partir sans problèmes, hein. D'ailleurs t'as à peine attendu pour continuer ton chemin jusqu'à la porte d'entrée, l'ouvrir et la refermer derrière toi. Même si tu devrais tout de même avouer que t'as eu envie de rester un peu plus pour l'admirer suffisamment pour tenir deux heures sans le voir... Mais pourquoi maggle ?

[Je vous zappe le trajet, c'est d'un in intérêt monstre. zwz]

... C'est bien joli d'avoir eu le courage de faire le trajet jusqu'au palais, malgré ta peur pendant le passage dans la forêt. Mais même si maintenant cette peur là est approximativement partie... Bah on peut se rendre compte qu'elle a juste été remplacée par la peur du château. Oui, château. Mais ne reste pas plantée là comme une abrutie voyons. Même si t'as bien envie d'aller chouiner dans les jupes d'Alice que tu veux pas y aller. ... Oui, je sais qu'Alice ne porte pas de jupes, je sais qu'il n'est pas une fille, t'aurais préféré que je dise « dans le pantalon d'Alice » ? « dans la chemise d'Alice » ? ... Comment ça tu préfères que je me taise ?

Voilà, tu vois, une fois dedans tu n'as plus de raisons d'avoir peur ! A part d'avoir peur de te perdre... Mais non y'a pas de monstres derrière les piliers, reste calme voyons. Oh, tiens, regarde, un serviteur viens te parler. . . . Non Lynn, il n'a pas de couteau dans le dos, il ne vient pas pour te tuer. Parle lui normalement voyons, arrête d'avoir peur comme ça ! Tu vois, il va juste te conduire sagement jusqu'à la Reine. NON LYNN, il ne t'emmène pas dans un placard pour t'y enfermer ou pire, bordel ! ... Que je reste zen parce que je te fais peur ? .... D'accord, d'accord. Oh, il vient de t'annoncer à la Reine. Avant de s'éclipser et de te laisser seule face à elle. Allez. Respire un grand coup et dit quelque chose. Reste pas plantée une fois de plus comme une idiote, je vais finir par croire que c'est la chose que tu sais faire le mieux. Tu t'inclines légèrement.

Vous... M'aviez demandé de venir, non ?

Oh. Il semblerait que tu sois pile à l'heure, ma chère ~

- - - - - - - - - - - -
Félicitation, t'es en train de toucher le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatarHi darling, i'm Queen Of Heart, nice to meet you. ♥
.


»Messages : 121

»How old are you : 20 years old.
»Where are you : In my castle.
»What's your job : I control everything, what else ?


Heart Card
»Your Quote: « The Mad Queen said; Off with his head, of with his head, of with his head ~ »
»Your Mood: My mood is your mood.

MessageSujet: Re: Did she lose the words she had to say ? [Queen ♥]   Sam 6 Nov - 18:55



Wake up, it's a beautiful morning.
.


    Pour comprendre le pourquoi du comment il faut remonter au matin même. Le pourquoi de quoi ? Eh bien pourquoi la Reine aurait-elle invité Lynn Lewis à prendre le thé. Il fallait dire que la jeune fille était presque l'ombre d'Alice, jamais l'un sans l'autre... Mais c'était justement là qu'elle était intriguée, Alice aurait-il un faible pour la jeune fille ? Alors elle devenait officiellement son point faible ? Cela commençait à être intéressant tout ça. Elle avait très peu dormi cette nuit, préparant un plan infaillible, qui pourrait lui apporter la paix. C'est donc de bon matin que la reine se réveilla.

    Au saut du lit, lorsque Christopher lui apporta son petit-déjeuner, elle lui ordonna d'écrire une invitation. C'était plutôt rare, la reine n'aimait pas être dérangée pendant le thé sauf si c'était pour voir le Lapin et Alice se taper dessus. C'est donc le matin même qu'elle invita la jeune fille à prendre le thé. Mais elle n'aimait pas être prise au dépourvue, elle demanda donc pendant la matinée à son fidèle majordome de lui trouver « quelques informations la concernant ». Après avoir réglé ce détail, elle put occuper son temps comme à l'ordinaire. Elle se lava, s'habilla et alla régler quelques paperasseries pendant que son majordome se tuait à la tache pour lui fournir un dossier complet sur l'employé du Red Shop.

    A l'heure du déjeuner, celui-ci lui apporta le fameux dossier. Elle remarqua rapidement qu'il en avait bavé pour obtenir ces informations le plus discrètement possible et elle prit une gorgée de vin avant de parler :

    « Tu as de la poussière sur tes gants. Vas te changer. »

    Une infime trace de poussière, personne ne l'avait remarqué. Mais elle ne le remercia même pas, cela lui paraissait ordinaire qu'il exécute ses ordres. Pendant tout le repas, elle ne toucha pas au dossier jusqu'au moment du dessert. La Reine daigna ouvrir le dossier plutôt rempli dans lequel se trouvait la vie et les bizarreries de la jeune femme.

    Elle était même au courant de sa famille, famille restée de l'autre côté. Elle sourit et referma le dossier. Ces informations ont dû rapporter beaucoup à Caterpillar... Soit, il l'avait mérité ce dossier était complet. Elle savait maintenant à quoi s'attendre et elle savait déjà à la base que la jeune femme était effrayée. Elle l'avait remarqué, et puis elle avait peur de tout selon son dossier. Il serait plus compliqué d'acquérir sa confiance.

    Elle devait y réfléchir. En attendant elle fit signe à son majordome, qui avait la capacité de se changer à la vitesse de la lumière apparemment, de pousser son fauteuil jusque dans ses appartements pour qu'elle puisse se préparer à recevoir Lynn. Même pour une outsider elle ne voulait pas paraitre inférieure à son statut. La salle était déjà prête, elle était toujours prête pour l'heure du thé. Elle enfila une robe blanche immaculée aux coutures de soies et finement travaillées. Côté cheveux, comme toujours elle n'avait jamais son mot à dire et son coiffeur personnel lui lissa ses cheveux pour les laisser gracieusement retomber sur ses épaules en se contentant d'y déposer un diadème sur le sommet de son crâne pour prouver sa royauté. Elle n'avait pas spécialement envie de mettre sa couronne de cérémonie, elle était certes très belle mais aussi très, voir trop lourde et elle lui écrasait la colonne vertébrale un peu plus à chaque fois qu'elle la portait. Bref, elle ne voyait pas l'intérêt de se mettre sur son 31 pour elle, elle était déjà bien mieux arrangée que la plupart de son empire.

    Elle enfila ensuite une paire de gants de satin blancs et des escarpins de même couleur, bien qu'elle n'en vit pas l'utilité, elle allait rester assise dans son fauteuil après tout, mais il était vrai que ne pas porter de chaussure n'était pas digne de son rang. Elle allait donc attendre dans la pièce que son invité daigne se montrer, et elle avait intérêt à se dépêcher car comme dans tous les contes, la reine n'aime pas attendre. Et comme elle voulait faire les choses bien, elle envoya son fidèle Christopher accompagner Lynn jusqu'à elle. Si l'un de ces serviteurs minables osait compromettre son plan elle ne leurs pardonnerait pas.

    Vous... M'aviez demandé de venir, non ?

    Pile à l'heure, vous n'assisterez pas à l'attente de votre chère reine adorée. Son majordome vint se placer derrière elle, comme à son habitude la laissant gérer tout ce qui est relationnel.

    « En effet, je voulais faire plus ample connaissance à vrai dire, Mademoiselle Lewis. »

    Le tout naturellement accompagné d'un sourire et d'un geste gracieux du bras indiquant à la jeune fille aux cheveux turquoises où s'assoir. Elle lui montra une chaise en fer forgée d'un travail admirable sur laquelle était posé un coussin blanc naturellement ajouté là pour le confort. La Reine avait fait l'effort de s'assoir sur une chaise semblable, cela était plus esthétique ainsi.

- - - - - - - - - - - -

    well when you go, don't ever think i'll make you try to stay. and maybe when you get back, i'll be off to find another way. and after all this time that you still owe, you're still a good-for-nothing i don't know, so takes your gloves and get out. better get out! while you can. — I Don't Love You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn
avatarHi darling, i'm Lynn Lewis, nice to meet you. ♥
Lynn


»Messages : 126

»How old are you : Seventeen.
»Where are you : Looking for a place to hide.
»What's your job : Travaille de manière non-rémunérée pour Alice.


Heart Card
»Your Quote: I'll go wherever you will go.
»Your Mood: Dieu que cette fille a l'air triste, amoureuse d'un égoïste.

MessageSujet: Re: Did she lose the words she had to say ? [Queen ♥]   Dim 7 Nov - 12:08



Inspire. Expire. Inspire. Expire. Voilà, calme. T'es pas seule, Lynn. Y'a le serviteur qui t'as accompagné, il est derrière la Reine. Tu n'es pas seule face à elle, pas seule face à l'imposante aura qu'elle dégage. Dans mon langage, je dirais « Elle pue la classe. ». Dans le tien, ça donnerait plutôt « Elle me fait peur. çwç ». D'un côté tout le monde te fait peur. Mais elle plus que les autres. Normal, après tout ce n'est pas n'importe qui. T'es face à la Reine, là. Celle qui possède tout les pouvoirs. Celle qui possède même le droit de décider qu'on te coupe la tête dans une heure à la moindre petite erreur de ta part. Oui, elle te fait peur. Très peur.

En effet, je voulais faire plus ample connaissance à vrai dire, Mademoiselle Lewis.

Pourtant, elle a l'air gentille. Très gentille. C'est peut-être ça, le problème, finalement. Les gens qui te paraissent gentils te font toujours à peu près aussi peur que ceux qui te paraissent méchant. Peut-être même plus. Parce que ceux qui ont l'air méchant, au moins, ils ne cachent pas leur jeu. Ils montrent clairement leurs intentions, et là tu peux fuir en sachant parfaitement ce que tu fuis. Ceux qui ont l'air gentil par contre, ils se cachent. Ils cachent leurs mauvaises intentions sous des sourires qui se veulent adorables et bienfaiteurs. Derrière des attitudes de gens qui ne veulent que le bien de la personne qu'il vont frapper dans le dos au moment où elle s'y attendra le moins. Oui, les gentils sont pire que les méchants. Ce sont des hypocrites, tous. Personne n'est réellement gentil. A part peut-être Timothy. Mais Timothy n'est pas toujours là pour toi, pas toujours là pour te consoler quand tu as peur. Pour être rassurée, tu peux aisément te tourner vers Alice, étant donné que sa simple présence te rassure au moins un peu. Même si, paradoxalement, il te fait peur, lui aussi. Enfin, ses potentielles réactions te font peur. Surtout que tu le connais plutôt bien. Enfin, pas assez pour ne pas te tromper constamment sur ses réactions, mais tu sais à quel point il peut être violent. Tu l'as déjà vu en action, après tout... Mais tu préfères ne pas repenser à tout ça. T'as déjà assez peur comme ça. Et puis, rien qu'imaginer son sourire psychopathe te ferais presque frissonner. Nan, ne pense donc pas à ça, Lynn.

Concentre toi plutôt sur la Reine, oui. Avec ses longs cheveux blancs, tu la trouves jolie. Élégante. Elle a l'air... Pure, disons. Presque inoffensive. Mais justement. Cette aura angélique, qu'elle dégage, tu la sens tachée de mauvaises intentions. Tu te trompes peut-être après tout, de toute manière c'est l'impression que tu as face à n'importe qui. Quelque soit l'aura qu'ils dégagent, ils semblent toujours imprégnés de mauvaises intentions, particulièrement en ton égard. Mais tu dis ne remarquer que celles en ton égard parce que les autres, tu t'en fiches. Pourquoi mens-tu tant à propos de ta paranoïa, Lynn ? Tu ne veux pas qu'on te sache paranoïaque. Tu ne veux pas qu'on sache que tu as peur. Parce que ça pousserait les gens à t'attaquer. La peur met certes sur ses gardes, mais elle pousse aussi à la vulnérabilité.

Elle t'a invitée à t'asseoir, non ? Elle t'as montrée une jolie et inoffensive petite chaise en fer. Avec un joli petit coussin posé dessus pour pas que le métal de la chaise ne dérange tes jolies petites fesses. ... Comment ça, que j'arrête de caser des « joli(e)(s) » partout ? T'es pas marrante ! Bon, donc, elle t'a invitée à t'assoir sur une chaise qui semble confortable. Mais tu veux pas. T'as envie de te cacher. Genre là, maintenant, tout de suite. De fuir son regard rouge, rouge comme le sang. T'aime pas ce rouge, il te fait bien trop peur. Tu veux fuir, c'est pour ça que tes jambes refusent d'avancer bien gentiment jusqu'à la chaise qu'elle t'a montrée. Ton cerveau refuse de leur donner l'ordre d'avancer. Ou plutôt, il n'en a pas la possibilité. Il est partagé entre une partie qui dit de fuir, maintenant, sinon ça sera trop tard, et une autre qui lui dit d'obéir bien sagement sinon la Reine s'énerverait. Et si la Reine s'énervait, ça serait encore pire que tout, n'est-ce pas ? Oui, ça serait bien pire que tout. Alors tu obéis.

Tu avances lentement jusqu'à la chaise, contrôlant du mieux que tu peux ton corps qui a envie de trembler, tes jambes qui ont envie de te lâcher. T'as pas le droit de flancher maintenant. Tu dois te calmer. ... Tu veux Alice. Tu te calmerais, si Alice était là. Tu serais calme. Cachée derrière lui, mais calme. Tu serais muette, tu regarderais, tu le regarderais. Mais tu serais calme. Au moins plus calme que tu ne l'es à présent. Au moins en apparence.

Doucement, tu t'assois sur le coussin de la chaise. Oui, effectivement, il est confortable. Il ne t'a pas piégé, lui, au moins. Il n'a pas de pics, ni d'épines, ni d'aiguilles, rien. C'est un simple petit coussin confortable, oui. Tu serres tes jambes les unes contre les autres, et tu poses tes mains dessus. Tu fixes un point indéterminé situé entre la table et le sol. Tu fixes cet endroit sans le voir, ton regard a même l'air plutôt... Vide. Pour l'instant, t'essaies juste de te calmer. De ranger le bazar situé dans ton esprit. Et tu serres les poings, comme pour te préparer à donner un coup aux pensées bazardeuses et terrifiées ─ voire terrifiantes ─ qui se baladent allégrement dans ta cervelle. Tu serres les poings sur ta jolie robe noire. Jolie, mais simple. D'ailleurs, ce serait presque marrant. Tu fais contraste avec la Reine de Coeur. Elle en rouge et blanc, toi en bleu et noir. Et justement, ça te soulève une autre question. Et si elle n'aimait pas cet opposition, justement ? Ça pourrait être une raison pour elle de prendre une décision qui ne te plairait pas. Enfin. « Plaire »... Disons juste qu'elle pourrait prendre une décision allant à l'encontre de ta santé.

Mais, allez. Calme toi un peu, Lynn. Si tu restes plantée là, crispée sur ta chaise, à fixer le sol, elle va bien voir que tu as peur. Si ça se trouve, elle l'a même déjà vu. Après tout, c'est visible. Tu dois chasser cette peur de tes yeux et de tes gestes, comme tu le fais habituellement. Tu dois te calmer, reprendre un minimum le contrôle de toi-même. Aujourd'hui est un jour normal. Tout à fait normal. Tu es juste face à quelqu'un de plus haut placé que d'habitude. Ce n'est rien, ça ne change rien. Au pire, y'a toujours Alice... ... Non, ne te mets pas à te poser d'angoissantes questions comme « Et si il arrive trop tard ? », « Et si il vient pas ? » ou même « Je suis sûre qu'en fait il en a rien à foutre de moi. », c'est pas le moment. Respire un bon coup. Voilà, comme ça... Et relève la tête. Ne la regarde pas forcement dans les yeux, mais regarde la. Ou la table, d'accord, mais arrête de fixer le sol, quoi. Voilà, c'est quand même mieux.

Et que... Que voulez-vous savoir ?

Voilà, c'est bien. Reste calme, maitrise ta voix. Pas d'allée non-voulue dans les aigus ou les graves, ni de tremblements, c'est parfait, non ?

- - - - - - - - - - - -
Félicitation, t'es en train de toucher le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatarHi darling, i'm Queen Of Heart, nice to meet you. ♥
.


»Messages : 121

»How old are you : 20 years old.
»Where are you : In my castle.
»What's your job : I control everything, what else ?


Heart Card
»Your Quote: « The Mad Queen said; Off with his head, of with his head, of with his head ~ »
»Your Mood: My mood is your mood.

MessageSujet: Re: Did she lose the words she had to say ? [Queen ♥]   Sam 20 Nov - 18:33

    Et que... Que voulez-vous savoir ?

    Étonnée Lynn ? C'était amusant, elle tremblait comme une feuille... N'es-tu rien sans ton cher Alice ? Cette douce odeur amère à l'arrière gout sucré. Trop peut-être... Non, parfait. La peur c'était ce que la Reine préférait. Inspirer la crainte c'était toujours agréable, une forme de respect plus facile à obtenir que l'admiration. Elle s'était contentée d'observer la jeune fille jusqu'à présent. L'observer s'inquiéter, se calmer et s'inquiéter à nouveau avant de s'assoir. Elle serrait sa robe, elle se demandait si elle n'allait pas la déchirer à force...

    Victoria sourit, elle n'allait pas répondre tout de suite. Elle se contenta de faire un léger signe de main à un serviteur pour qu'il amène le thé et quelques douceurs. La table jusqu'à présent ne contenait rien de comestible et peut-être que Lynn serait plus coopérative lorsqu'elle aurait quelque chose à grignoter, non ? Au moins à ce moment-là elle passerait ses nerfs sur les gâteaux et non sur sa pauvre robe qui ne lui avait rien fait.

    En attendant, elle retira lentement ses gants, le thé ne devrait même pas prendre une minute à être servi. Elle ne répondit même pas encore à sa question, comme si cela l'amusait de voir la pauvre Lynn stresser toute seule... En fait si, ça l'amusait. Physiquement elle ressemblait beaucoup à quelqu'un qu'elle ne pouvait pas voir en peinture, c'était une sorte de vengeance. Mais non, elle ne devait pas ! Ça n'arrangerait pas la chose.

    Lynn devait avoir un peu de confiance, pas de la terreur ! Sinon le plan tombait à l'eau. Bon, assez rigolé non ? Elle sourit agréablement à la jeune fille et répondit :

    « Parles-moi de toi, du monde de l'autre côté ! »

    En fait, elle en connaissait beaucoup sur l'autre côté, son histoire et même jusqu'au PIB par habitants de certains pays. Des choses plus ou moins inutiles à vrai dire... Mais ce n'était qu'un motif, elle tentait tant bien que mal de mettre son invité à l'aise, mais c'était plutôt compliqué... Sinon elle pourrait lui faire peur, ça serait certes très distrayant mais ça n'allait pas vraiment, ce n'était pas constructif...

    Peut importe l'issu de cet entretient, le simple fait que la jeune adolescente se soit déplacée et reste prendre le thé était déjà une grande victoire pour la reine. Plusieurs options s'ouvraient à elle, elle comptait juste occuper le temps pour que "ça" marche.

    « A vrai dire, je te voyais souvent avec ton ami, mais je ne t'ai jamais adressé la parole. Je pense que cet entretient est une façon de me faire pardonner ma rudesse et de faire plus ample connaissance, non ? »

    Son sourire se fit plus chaleureux, elle rit même légèrement, son jeu d'actrice était digne des meilleures actrices, et encore elles ne lui arrivaient pas à la cheville. Être la reine parfaite c'était comme le rôle de sa vie, elle le jouait à la perfection et elle n'existait que pour accomplir cette tache. Tout ce qui était amitié, amour, et autres distractions futiles passaient à la trappe.

    Mais laissons là cette parenthèse complètement inutile, la reine se contenta de boire silencieusement — bah oui, une lady ne fait pas de bruit en buvant — elle piqua de sa fourchette en argent un morceau de gâteau ridiculement petit qui se trouvait devant elle. Elle était bien obligée d'en prendre un morceau, elle devait montrer à Lynn qu'elle pouvait (et même devait) en manger. Elle en avala un morceau ridiculement petit pour ne pas se tacher avec la crème, mais elle s'essuya quand même les lèvres délicatement avec sa serviette.

    En un sens, c'était intimidant. L'atmosphère était tendue, pas du tout familière... Intimidante aussi, c'était un trop plein de bonnes manières. Le plus beau de ce paysage était surement la table, en verre et fer forgée, elle fut recouverte d'une fine nappe de dentelle blanche brodée à la main. Au dessus on pouvait admirer les meilleures pâtisseries de Madland, très voir trop nombreuses et parfaites sous tous les angles. Les pâtisseries étaient bien trop nombreuses pour les deux femmes, mais comme la Reine ne savait pas ce qu'elle préférait — même dans le dossier il n'y avait rien d'écrit sur ses préférences alimentaires, elle en parlerait à Christopher — et bien elle en avait fait pour tous les gouts.



    Elle aimait beaucoup les gâteaux à la crème et aux fraises, c'était son pêché mignon. C'est donc pour cela qu'elle piqua lentement un quart de fraise avec sa fourchette et qu'elle le savoura en quittant un instant son interlocutrice des yeux afin de ne pas viser à côté.

    « N'hésite surtout pas à te servir. »

- - - - - - - - - - - -

    well when you go, don't ever think i'll make you try to stay. and maybe when you get back, i'll be off to find another way. and after all this time that you still owe, you're still a good-for-nothing i don't know, so takes your gloves and get out. better get out! while you can. — I Don't Love You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hi darling, i'm Contenu sponsorisé, nice to meet you. ♥



MessageSujet: Re: Did she lose the words she had to say ? [Queen ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Did she lose the words she had to say ? [Queen ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome in Madland :: Madland's Country :: Place of Heart :: Heart Castle-
Protected by Copyscape Online Plagiarism Detector 


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit