AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tout le monde veut dev'nir un cat ♫ ~. Cheshire Cat ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pop, Pop & Gum ♫
avatarHi darling, i'm Chester, nice to meet you. ♥
Pop, Pop & Gum


»Messages : 87

»How old are you : 18 !
»Where are you : Somewhere, only we know ~
»What's your job : Servante de Queenie. *w*


Heart Card
»Your Quote: Haha ! Tu m'vois... Tu m'vois plus ! o/
»Your Mood: Come dance with me ! ♫

MessageSujet: Tout le monde veut dev'nir un cat ♫ ~. Cheshire Cat ♥   Dim 25 Juil - 16:46


Parlons du Cheshire Cat. ♥


    Feat } random albinos girl.
      Nom : « C'est quoi ? Ça se mange ? *w* »
      Prénom : Chester.
      Age : 18 ans ~
      Classe sociale : Servante de la Reine. ♥
      Orientation sexuelle : Elle aime trop de filles pour être hétéro. Mais vu qu'elle aime quand même des garçons... Disons la bi.
      Situation : Servante de la Reine, cela résume tout non ? C'est assez surprenant, c'est vrai. Mais si je vous disait qu'elle ne fait pas partie des serviteurs banals, ça vous sera plus compréhensible. Chestie, d'abord, elle n'habite pas au palais. Elle vit dans la forêt qui l'entoure, et s'amuse à rendre fou tout les gens qui viennent s'y perdre, en particulier pour les empêcher d'atteindre un certain endroit de la forêt. Chester n'habitant pas au palais, elle n'est pas une servante normale, c'est un fait. Elle fait partie des quelques serviteurs " spéciaux " de la Reine, ceux qu'elle-même s'amuse à appeler " Les Faucheurs ". Oui, c'est une coupeuse de têtes, quoi.
o/

Parlons de son physique. ♥

    Chester. C'est cette fille, ou peut-être pas, là, à la lisière de la forêt. Cette chose à moitié cachée derrière un arbre, qui vous fixe de son regard rouge, rouge comme du sang, presque effrayant. Mais peut-être n'est-ce que la faute à l'ombre des arbres qui vous la cachent à moitié ? D'ailleurs, elle a l'air de s'être décidée à en sortir et vous approcher, si vous en croyez l'ombrelle blanche qu'elle est en train d'ouvrir. Oui, voilà, elle arrive.

    Maintenant que vous la voyez à la lumière, vous pouvez l'examiner plus en détail. Sa silhouette n'a rien de particulièrement choquant. Sauf peut-être sa taille. Difficile d'en donner une approximation, mais vous n'avez pas l'impression qu'elle dépasse le mètre 55, voire 50. Ce qui est juste, puisqu'elle mesure juste un mètre 49. Non, pas 50, 49. La finesse de sa silhouette pourrait être surprenante, mais non. Ses courbes sont régulières, pas de creux trop prononcés par rapport au reste. Cela fait donc plus penser à une sportive, gymnaste peut-être, qu'à une anorexique. Tant mieux, puisque c'est le cas.

    Chester donc, est une fille petite et gymnaste. Souple et agile, si vous aviez fait attention un peu avant à ce qu'il se passait à la lisière de la forêt, vous l'auriez sûrement vue sauter sur une branche avec une simplicité monstre et en descendre gracieusement. Cela ferait presque penser à une sauvage, mais ses vêtements sont trop raffinés pour que cela ne soit le cas - et vous doutez que les sauvages aiment les noeuds au point d'en avoir plus de deux. Servante d'une noble, vous la supposez. Elle n'a pas, disons, l'aura d'une noble, et ce genre d'habits n'est pas à la portée des bourgeois. Et la proximité du palais royal, ainsi que l'abondance de rouge et de blanc/gris sur ses vêtements, vous fait supposer qu'elle sert même la Reine. Bravo, vous avez gagné un câlin.

    Elle s'approche de vous, de sa démarche gracieuse, presque féline. Tellement que ça ne vous étonnerait même pas si elle se mettait à quatre pattes pour vous rejoindre. D'ailleurs, quelque chose vous intrigue. Vous avez aperçu quelque chose se balancer derrière sa robe-ballon. On aurait dit une queue de chat, noire avec une tache blanche au bout. Ça vous intrigue, alors vous décidez de lever les yeux vers son visage. Ah, trop tard, elle vous a sauté dessus pour vous serrer dans ses petits bras. Elle vous tient même avec ses jambes. Et elle vous plante ses ongles dans le dos, aussi. Ça fait mal. A croire qu'ils sont pointus, comme des griffes de chat. D'ailleurs, parmi la longue touffe blanche aux reflets bleutés plutôt bien disciplinée qui lui sert de cheveux, vous apercevez deux taches noires en forme d'oreilles de chat. Hésitant, vous les touchez quand même. Ce sont des vraies, elles sont toutes douces. En plus, Chester se met à ronronner. Vous en concluez donc que c'est un chat.

    Pourtant, vous l'avez bien vu, elle a une silhouette tout à fait humaine. Mais cette conclusion vous permet de faire le lien entre sa petite taille, sa finesse, son agilité et son côté félin. Il vous reste son visage à détailler. D'ailleurs, elle vous regarde, avec ses grands yeux que vous voyez à présent bordeaux, presque violet rosé à cause du soleil. D'ailleurs, vous avez l'impression que ses pupilles font comme celles des chats, mais moins. Comme si son côté humain lui empêchait la même vision que les félins. Son visage est tout ce qu'il y a de plus humain, fin et légèrement pointu, sans aucune moustache de chat. Sa peau est pale, vous en déduisez que c'est la faute à son albinisme. Vous avez l'impression qu'elle est douce, aussi. Et on dirait que Chester vous supplie du regard. Elle lâche même un miaulement, tout mignon, tout suppliant. Alors vous cédez, et lui caressez la joue. Vous aviez raison, elle a la peau toute douce.
o/

Parlons de son caractère. ♥

    Est-ce que le côté félin de l'apparence de Chester se retrouve dans son caractère ? Et bien, c'est une question à laquelle je répondrais oui.

    Chester, c'est comme un petit chaton. Vous savez, la petite boule de poil adorable qui fais des bêtises sans arrêt ? Et bien voilà. Chester, c'est ça. Chester, elle comprend pas quand on la gronde, quand on lui râle dessus, quand on lui dit qu'elle fait n'importe quoi, qu'elle fait que des conneries, qu'elle est pas supportable et qu'elle va finir par tout casser ou foutre le feu. Nan, elle comprend pas, parce qu'elle ne se rend pas compte que c'est mal, ce qu'elle fait. Elle ne se rend pas compte que la grande majorité des gens n'aime pas quand on la colle, quand on lui saute dessus pour la câliner, quand on lui saute sur le dos en la prenant pour un cheval, un taureau ou tout autre truc approximativement du même genre, quand on la fait tomber ─ même involontairement ─, quand on la tripote, quand on tente de voir ses sous vêtements « Par curiosité. ♥ », quand on s'introduit chez elle pour fouiller dans ses affaires pour la même raison, quand on casse des objets qui lui appartiennent, quand on trifouille dans ses secrets, quand on lui pose trop de questions, quand on... Quand on la fait chier, quoi. Non, Chester ne se rend pas compte de tout ça.

    C'est comme ces petits chatons qui continuent inlassablement de faire les mêmes bêtises, quelque soit le nombre de fois où on les grondes, où on les punis. Pire, il arrive souvent que Chester s'amuse à faire exprès de refaire ces mêmes bêtises, pour le plaisir de disparaitre avant que la personne, folle de rage, ne tente de lever la main sur elle. Parce que, vous croyiez vraiment que Chester était masochiste ? Non, Chester a la chiantise dans le sang, et elle se sert de tout les moyens possible pour faire enrager les gens et les rendre fous. Ainsi, elle s'amuse à faire ses griffes là où on lui a dit et répété mille fois de ne pas le faire, elle saute et court partout, mange toute nourriture ne lui étant pas destinée, en commençant d'abord par la mendier de façon répétitive ─ histoire de bien taper sur les nerfs avant de porter le coup de grâce ─, et, en plus de tout cela, une fois qu'elle a réussit à vous énerver au point que vous n'ayez plus qu'une envie, l'égorger et balancer son cadavre dans une rivière ─ histoire que sa tombe soit ce qu'elle déteste le plus ─, elle vous fuit en riant comme une enfant. Mais le pire, c'est qu'elle n'a pas l'air de courir bien vite, au début, alors vous êtes rapidement sur le point de l'attraper et d'assouvir votre soif de vengeance. Jusqu'à ce qu'elle se mette à accélérer après votre première tentative pour renfermer l'étreinte de votre main sur son bras. Alors vous accélérez également, bien sûr, et vous continuez ainsi jusqu'à ce que vous ayez atteint votre vitesse maximale et que vous vous arrêtiez, à bout de souffle, pour la regarder vous narguer quelques mètres plus loin. Ou alors, autre possibilité, vous réussissez à la suivre jusqu'à ce qu'elle ait atteint sa vitesse maximale, et à ce moment là, elle choisit la solution de facilité ─ qui est également éventuellement la plus chiante pour vous ─ : elle disparait. Dans un nuage de fumée bleuâtre qui vous aveugle et vous fait tousser. Et vous entendez son rire derrière vous, vous vous retournez mais elle n'est pas là. Vous apercevez juste un sourire, le même que dans le conte de Lewis Caroll, avant qu'il ne disparaisse à son tour, vous laissant seul et essoufflé.

    Vous pensez qu'il s'agit là du pire dont Chestie est capable ? Une simple ─ grosse ─ chiantise uniquement destinée à faire tourner les gens en bourrique ? Et bien, non. Vous voyez, cette Chestie adorable, chiante mais uniquement pour s'amuser, câline et souriante et joyeuse, qui ne se reconnait qu'à peine quand on l'appele « Cheshire Cat » alors qu'il s'agit de son nom officiel, un peu stupide et avec une connaissance un peu limitée de la langue Anglaise, ce n'est que la Chestie que l'on voit 75% du temps. Alors, oublions-là pour le moment et parlons plutôt de l'autre.

    Si vous vous perdez dans la forêt entourant les châteaux, vous avez un grand nombre de chances de croiser sur votre chemin cette chère Chester. Cette chère Chester qui s'amusera à vous rendre fou, vous parlant sans que vous la voyez, apparaissant et disparaissant tout autour de vous, sans vous laissez le temps de vraiment la voir, vous faisant croire qu'elle n'est pas là, que vous avez des hallucinations, que vous n'êtes pas perdus, que la sortie de la forêt est droit devant vous, pour finalement vous annoncer que vous venez de vous enfoncer un peu plus dans cet immense labyrinthe. Elle vous rendra fous, oui, tellement fous que vous tenterez de vous suicider à coup de caillou... A moins qu'elle ne vous ai tués avant. Parce qu'il lui arrive souvent de se glisser, furtivement, dans le dos de ces pauvres âmes égarées, pour les assommer avec une branche avant de les tuer, à moins qu'elle n'aie envie de passer directement à la case "meurtre". Elle peut également choisir de vous tuer lentement, si vous avez fait quelque chose qui lui déplait, il lui suffit de vous lacérer avec ses griffes fraichement aiguisées. Et si vous doutez de sa capacité à tuer lorsqu'elle vous annonce que vous aller mourir ─ parce que oui, sa psychopathie lui donne envie de voir la tête de ses victimes à l'annonce de leur mort imminente ─, alors vous n'avez qu'à regarder la magnifique faux qu'elle vient de sortir de nulle part. Oui, c'est ça qui sera l'arme du crime. Et là, vous avez peur. Et en plus... Ça la fait rire.
o/

Parlons de son histoire. ♥

    Je suis sûre que vous vous dites « Mais comment ça peut exister, une femme à moitié chat ? Elle a pas pu naître ! », n'est-ce pas ? Et bien, sachez que non, Chester n'est pas un alien ─ dans le sens où elle ne vient pas d'une autre planète. Elle est née, sisi mossieur, sisi madame. Certes, elle n'est pas née de deux humains normaux. De quoi, alors ? Et bien, quand on regarde ses particularités, ça peut paraitre logique.

    Tout a commencé un beau matin de jour inconnu. Bawi, vous croyez que ça pousse sur les arbres de la forêt du Heart Castle les calendriers, vous ? Oui donc, c'était dans cette fameuse forêt qu'une maman chat a mis au monde un bébé. Mais pas un bébé chat, non : le nouveau-né était à moitié humain. Ou plutôt farfadet. Oui, bon, je vous d'ici votre question : « Mais comment un chat et un farfadet ont-ils pu se reproduire ensemble ? ». Et bien, c'est l'un des mystères de la vie à Madland, et je vous avouerais que je n'en ai moi-même pas la réponse. Mais les faits sont là : Chester a pour maman un chat, et pour papa un farfadet.

    Le début de la vie de Chester commença comme les premières années de la vie d'un humain tout ce qu'il y a de plus normal ─ à l'exception près que son papa et sa maman a elle n'avais rien (ou presque) d'humain. Elle apprit à marcher sur ses deux jambes ─ malgré son côté chat qui la poussait à continuer de marcher à quatre pattes ─, elle apprit à parler ─ ou plutôt miauler parce que parler c'était pas trop son fort ─, et puis elle apprit à contrôler sa capacité à disparaitre qu'elle tenait de son papa ─ parce que la voir disparaitre alors qu'ils la nourrissaient, coiffaient ou lavaient, ça finissait par les énerver un peu. Et puis, comme tout chaton normal, elle passait son temps à jouer... Et surtout à faire des bêtises.

    Ah, elle en a fait subir, à ses parents et aux autres farfadets de la forêt. Elle cassait un peu de tout, se retrouvait coincée dans des endroits insolites, leur sautait dessus quand ils s'y attendaient le moins pour les surprendre et les faire tomber, leur renversait des trucs sur la tête, bref, intenable, et insupportable, mais beaucoup trop jeune et mignonne/cutie/adorable ─ choisissez l'adjectif que vous préférez ─ pour qu'on lui en veuille durablement.

    Et puis vint la mort de sa mère. Chester avait 10 ans, à ce moment-là. Cet évènement l'avait d'ailleurs particulièrement bien calmée, au point qu'elle restait dans son coin, un air démoralisé plutôt tenace collé au visage ─ et puis ça se voyait à ses oreilles aussi, quand elle était triste. Mais les farfadets n'aimaient pas la voir comme ça, c'était trop troublant, trop différent de la Chester à laquelle ils s'étaient habités et même attachés. Alors ils firent tout leur possible pour qu'elle retrouve sa joie de vivre et leurs furent récompensés.

    Et le retour à la normale dura pendant deux ans. Jusqu'à un jour où rien ne fut comme d'habitude. C'était la panique chez les farfadets. Un humain les avait découverts. L'humain en avait emporté un. Un qu'ils étaient voués à ne plus revoir. Le père de Chester.
    Il s'était sacrifié pour le bien et l'anonymat du peuple farfadet. Mais Chester avait beau demander, personne ne lui disait en détail qui lui avait enlevé son cher papa. « Un homme l'a capturé. » et « Il s'est fait prendre pour nous sauver. », c'était tout ce qu'elle pu savoir. Alors, elle décida de prendre la relève, et de protéger le peuple farfadet des méchants humains.

    Pour ce faire, elle décida de sortir de la forêt, aller à la rencontre de ses fameux hommes qui lui avaient pris son père. Non, elle n'y allait pas avec la rage au coeur, ni avec une envie de vengeance. Elle voulait juste les rencontrer, les comprendre, et pourquoi pas les rendre fous, ils devaient sûrement être plus amusants que les farfadets. Et puis, elle avait besoin d'un peu de changements. 12 ans dans une forêt, ça lasse à force, surtout un chaton aussi intrépide que Chestie.

    Au bout d'un certain temps considérable comme relativement court, Chester rencontra une femme. Et c'est à partir d'elle que commença son amour pour les représentantes du sexe féminin. Elle resta avec elle, comme un petit chien fidèle. Enfin, chat, dans son cas. Grâce à elle, elle fit de nombreuses rencontres. Notamment la Reine de Coeur, sa chère Reine de Coeur, dont elle tomba immédiatement amoureuse ─ comme c'est étonnant de sa part... Ou encore Alice. Alice, qui venait d'arriver. Chester avait 13 ans, lui 14, à cette rencontre. Bizarrement ─ ou pas, c'est Alice hein ♥ /paf/ ─, il fut le premier homme dont Chester tomba amoureuse.

    En bon chien ─ ou chat, mais ça sonne moins bien ─ fidèle, Chester ne lâcha ni son premier amour féminin ─ aka Stacy, Diva ou encore La Reine Blanche, Chester doit bien être la seule à connaître la totalité des identités qu'elle peut prendre ─, ni son éternel amour féminin ─ aka la Reine de Coeur, faut croire que Chester est très attirée par le pouvoir ─, ni son premier amour masculin ─ aka Alice le Magnifique ─, ni sa chère famille ─ aka les farfadets. Grâce à Stacy ─ ou peut-être pas, en fait on sait pas ─, elle passa, disons maîtresse dans l'art de rendre les gens fous au point qu'ils soient sur le point de se suicider. Et c'est ainsi qu'elle protégea les farfadets.

    Sa proximité avec le château de la Reine de Coeur la fit être convoquée par cette dernière pour une raison particulièrement spéciale. Elle avait besoin de serviteurs fidèles et au coeur bien accroché. Sans pitié, aussi. Et elle avait eu vent des activités de Chester. Elle lui demanda de la servir ─ version officielle ─ et de travailler à son compte en tant que coupeuse de tête, en échange de quoi elle apprendrait évidement à se battre et aurait même droit à quelques faveurs ─ version officieuse. Ce qui fut évidement accepté par Chester, comment croyez-vous qu'elle pourrait refuser quelque chose à son grand amour, si cette chose lui permettait également de protéger les siens ?

    A partir de ça ─ Chester avait 16 ans à cette période ─ la vie de Chester devint assez, pas banale ─ comment voulez-vous qu'un chat humain coupeur de têtes et protecteur d'un secret et également amoureux de plus de 50% de la population de Madland puisse avoir une vie banale ? ─, mais répétitive. Cette partie ne servant donc à rien, je vais tout de suite passer au grand évènement suivant de la vie de Chester.

    C'était une nuit pas si lointaine que ça, il y a quelques mois. Lors de son inspection nocturne habituelle de la forêt, Chester ─ âgée de 18 ans mais ne les faisant ni physiquement, ni mentalement ─ découvrit, non, pas un cadavre, mais une jeune fille. Enfin, jeune. Elle semblait avoir juste un an de moins qu'elle, et elle était évanouie. Évidement, Chester, en bonne amoureuse galante, chercha le meilleur moyen de lui venir en aide. Elle ne pouvait pas s'en occuper ici, la forêt lui convenait peut-être mais elle doutait qu'il en soit de même pour une humaine. Alors elle se tourna vers la seule possibilité qu'elle avait : les humains.

    Elle hésita un instant, devait-elle la confier à la Reine de Coeur, la Reine Blanche ou Alice ? Qui qu'elle choisisse, elle finirait sûrement en esclavage, alors elle décida de se tourner vers Alice. Oui, bizarrement, elle avait encore plus confiance en lui qu'en les deux femmes de son coeur.

    Bon, tambouriner à la porte de quelqu'un en pleine nuit n'est pas forcement une chose très conseillée, mais au moins ça lui permit de voir Alice en caleçon ─ et maintenant elle en redemande ─ et de lui confier Lynn sans qu'il ait trop le temps de peser le pour et le contre ─ fatigue et envie de se recoucher spotted.

    Et après ça ? Rien. Ou presque. Récemment, elle a à nouveau trouvé une fille dans un sale état et perdue dans sa forêt. Pour l'instant, elle reste avec elle, mais elle sait qu'elle va pas pouvoir continuer bien longtemps. Et sinon, elle est toujours aussi fidèle à tout le monde. Une Chester ne change pas, après tout.
o/

Parlons de moi ! ♥


      Surnom : Apple ~
      Age : 16 pommes.
      D'où connaissez-vous le forum ? Oh, c'est pas comme si c'était une de mes adresses msn qui avait permis de le créer. ~w~
      What else ? Nespresso. ♥

- - - - - - - - - - - -

[ D O N ' T . T E S T . U S ]_____


Dernière édition par Chester le Lun 21 Fév - 12:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sex symbol
avatarHi darling, i'm Alice, nice to meet you. ♥
Sex symbol


»Messages : 42

»How old are you : 19 ans, chérie.
»Where are you : Dans ton lit. ~♥
»What's your job : Gérant du Red Shop


Heart Card
»Your Quote: I'll blow down your house and then I'm gonna eat ya.
»Your Mood: Retourne toi? Mh, ouais, c'est mieux comme ça.

MessageSujet: Re: Tout le monde veut dev'nir un cat ♫ ~. Cheshire Cat ♥   Jeu 9 Sep - 16:20

    CHESTIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE /stop fan spotted/

    J
    'aime j'aime j'aime j'aime j'aime.
    Et puis je t'aime, aussi.
    Et puis je t'annonce que ta présentation est fabuleuse et que t'es la meilleure du monde
    ( « Après Lynn. » Chut, toi.)

    Et puis... Voilà. *w*
    ─ comment ça, c'était un post qui servait à rien? C'est faux. ─



- - - - - - - - - - - -

T'as beau gémir, je ne t'aime pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tout le monde veut dev'nir un cat ♫ ~. Cheshire Cat ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome in Madland :: Madland's Door :: Madland's People :: Présentations Validées :: SERVITEURS-
Protected by Copyscape Online Plagiarism Detector 


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Mondes parallèles