Partagez | 
 

 Tehehehe ; Violine Phillips {E.C}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
,
avatarHi darling, i'm Violine Phillips, nice to meet you. ♥
,


»Messages : 19

»How old are you : fourteen.

MessageSujet: Tehehehe ; Violine Phillips {E.C}   Mer 1 Sep - 14:41


Violine Phillips


    Feat } Ushiromiya Maria - Umineko No Naku Koro Ni.
      Nom : Phillips
      Prénom : Violine
      Age : 14 ans
      Classe sociale (Groupe désiré) : Bourgeoise.
      Orientation sexuelle : Incertaine.
      Comment est-elle arrivée ici ? : (Minimum 5 lignes)


      Voyez-vous, certaines personnes n'ont pas autant de chance que d'autres. L'un est riche, heureux et vit sa vie librement, tout comme l'autre est pauvre, habite la rue et passe son temps à mendier. Certains pauvres se révolteront, d'autres feront avec, se disant que leur vie était prévue ainsi. Cette fille aurait pourtant pu vivre tranquillement, riche noble habitant le château de la Reine et du Roi. Mais apparemment, ce dernier n'avait pas fondé ainsi sa pensée sur sa soeur. Trop petite, trop niaise. Elle ne servirait à rien au château, mis à part faire des gamineries. Donc, il a fallu l'éliminer. La rayer de la liste des nobles. C'est ainsi que la jeune Violine passa du rang le plus haut à celui de bourgeoise. Mais, regardez bien. Peut-être qu'un jour, vous verrez une petite fille se balader, une jolie couronne posée sur sa tête. Et si elle s'arrête pour vous parler, écoutez la. Elle ne vous dira peut-être pas que des mensonges.

Parlons de son physique

    Dans les livres pour enfants, les nobles sont toujours représentés comme grands, beaux, incroyables. Ils ont toujours quelque chose de plus que le peuple. Des cheveux plus soyeux. Un regard plus envoutant. Une démarche plus gracieuse. C’est ce qui fait d’eux des nobles, en fait. A-t-on déjà vu quelque part un noble sale, grincheux et terrible ? Ces nobles là sont faits pour mourir à la fin de l’histoire, tué par le beau chevalier, qui deviendra ensuite noble à son tour, après avoir sauvé la princesse. Allons allons. Ici, nous sommes à Madland, et les nobles ne sont pas ce qu’ils sont dans les livres.

    Violine était ainsi, avant. Mais de cela, elle est passée à un teint glacé, haineux. Ses cheveux bruns/rouges ne sont plus aussi soyeux que ceux de la Reine. Ses yeux bleus ne donnent plus l’envie de se plonger dedans. Tout ce qu’elle laisse apparaitre, c’est un rictus mauvais, presque sadique, entouré d’une mine haineuse. Elle sourit souvent, laissant apparaitre ses dents d’un blanc ivoire. Etrange sourire, qui donne un air psychopathe à son jeune visage lisse et parfait. Sans vraiment savoir s’il est vrai ou faux, il vous donnera à coup sur la chair de poule. Ses yeux, bleu océan, ne laissent que voir tempête, haine, et indifférence. Disons, en clair, que son visage est assez effrayant. Niveau taille, elle est petite. Hm… Très petite. Elle a 14 ans, d’accord, mais c’est vraiment une naine. Mais cela lui permet de passer inaperçu, de se faufiler entre les gens. Ca peut être un avantage, comme un inconvénient. Se tenant toujours bien droite, on remarque facilement qu’elle est plutôt fine. Disons qu’elle a un poids normal, un poids d’une adolescente de 14 ans.

    Ce qui la différencie des autres gamins, c’est sûrement sa petite couronne bien fixée sur sa tête. Noble déchue, c’est son dernier signe de royauté. Elle ne l’enlève donc jamais. Ca ne lui donne pas vraiment un air plus hautain, plus supérieur que les autres bourgeois, mais cela reste un signe de noblesse, bien que les autres habitants de Madland pensent que c’est une vulgaire couronne en plastique. Mais il n'y a pas que ça qui fait d'elle une bourgeoise pas comme les autres. Ses habits, bien évidemment, ne sont pas des plus normaux. Elle était quand même la deuxième héritière du Roi, elle était une princesse. Ses habits se limitent donc à des robes, toutes plus belles les uns que les autres, et bien sûr qui valent extrêmement cher. De la soie, des rubans. Elle ne porte que ça.



Parlons de son caractère

    Violine pourrait être une gentille fille. Une gentille fille obéissante, même. N’est-ce pas le rêve de tous les parents d’avoir une fille qui, en plus d’avoir un visage d’ange, est gentille et obéissante ? « S’ils étaient encore là, ils pourraient sûrement donner leur avis ». Mais Violine n’est rien de tout ça. Car derrière son visage d’ange se cache quelqu’un de calculateur, de méchant. Un esprit remplis de haine et de tristesse, et tout cela dans le corps d’une fillette de 14 ans. Plus mature qu’elle ne le laisse paraitre, elle calcule tout, note tout, observe tout. Un génie dans un corps si fragile. Colérique, il ne lui faut pas grand-chose pour qu’elle explose. Et lorsqu’elle est en rogne, elle devient affreusement effrayante. Elle déteste être perturbée, contrariée. « Qu’on me fasse pas chier ! ». Elle a vraiment un caractère de merde, faut le dire. Les nobles sont souvent qualifiés de parfaits, bourrés de qualité, zéro défaut. Vraiment, Violine n’est pas comme ça. Lunatique, elle peut passer en quelque secondes de souriante, mignonne à quelqu’un de méchant, maléfique, manipulateur et exécrable. Elle arrive aussi à cacher ses émotions, gardant un visage tellement… normal que c’en est effrayant. Vous ne trouvez pas ça perturbant, vous, lorsque vous parlez à une personne qui ne montre pas ses émotions ? Vous ne savez pas si elle est contente, en colère, intéressée ou, au contraire, s’en fiche totalement ? Ca met souvent les autres mal à l’aise.

    Mais Violine parle rarement à d’autres personnes que le Dr. Mad. Elle trouve les gens ennuyeux à mourir. C’est pour ça qu’elle ne sort que rarement du laboratoire. Elle n’a pas vraiment d’amis. En fait, elle n’aime personne. En dehors d’elle-même. Elle déteste tout le monde. Surtout le couple royal, en particulier son frère. Elle déteste aussi tous les autres bourgeois, les trouvant vraiment ridicules. D’ailleurs, ceux-ci ne portent pas vraiment la jeune fille dans leur cœur. « Je ne déteste pas tous le monde, hm… ». Ah, oui. Pardon. Elle admire énormément le Dr. Mad, allant jusqu’à le suivre partout comme un petit chien. C’est vraiment son modèle. Elle exécute tout ses ordres, lui obéit au doigt et à l’œil, et essaye vainement de devenir son élève. Une vraie soumise, en clair. « Je suis pas soumise ! ». Hm, oui. Bref.



Parlons de son histoire

    « Il était une fois, dans un pays lointain (mais pas si lointain que ça), un couple royal qui vivait heureux. Naquit déjà un premier enfant. Un jeune poupon, visage lisse et rose, appelé Matthew. C’était un gentil garçon, apprécié de tous le monde, bien qu’un peu réservé. Naquit ensuite, quelques années après, une jolie petite fille appelée Violine. Aussi beau l’un que l’autre, les deux enfants s’aimaient beaucoup malgré leurs quelques années de différence. Ils grandirent comme grandirent la plupart des nobles, c’est-à-dire aisément. La jeune Violine fut tellement gâtée qu’elle prit la mauvaise habitude de traiter tout le monde comme ses serviteurs, allant parfois jusqu’à commander ses parents qui, par amour pour leur jeune enfant, l’écoutaient en lui obéissant quelques fois. Par contre, elle ne demandait jamais rien à son grand-frère. Elle l’admirait trop pour oser lui demander quoi que ce soit, allant jusqu’à elle-même obéir aux ordres de son aîné. Elle avait une vie à peu près normale, une vie de noble.

    Je pourrais conclure en « Elle grandit dans la joie, vécut heureuse et eut beaucoup d’enfants », mais sachez qu’à Madland, rares sont les histoires qui se finissent bien. »


    Tu avais alors douze ans. Ton frère, lui, en avait dix-neuf. Imaginez bien qu’à vingt ans, il avait autre chose à faire que de s’occuper de sa petite sœur. Et tu le voyais bien. Il s’éloignait de plus en plus de toi, passant des heures enfermé dans sa chambre. Tu ne savais pas exactement ce qu’il manigançait, et ne cherchait pas à le savoir. C’était sûrement quelque chose qu’il voulait cacher, et tu respectais le fait qu’il ne veuille pas en parler. Mais son cas était vraiment inquiétant, en fait. Il ne sortait vraiment plus, juste pour les besoins de base d’un être humain. C’est comme s’il oubliait qu’il avait une famille en dehors de son occupation.

    Et puis un jour, il se maria. Tu étais heureuse, il deviendrait Roi. Quoique légèrement jalouse. Mais tu le savais. Tu le savais que ce serait lui qui deviendrait l’honneur de la famille. Depuis toujours, c’était le préféré. Malgré le fait que ce n’était pas un gamin spécialement facile à vivre. Mais ce mariage t’as permis de découvrir la vraie nature de ton frère.

    Devenu la honte de la famille car il ne portait aucun intérêt à son titre, il s’isola encore plus qu’il ne l’était avant. En fait, il ne venait carrément plus chez toi, tu ne le voyais que quelques fois devant sa fenêtre, au château de la Reine. Mais le pire, c’était pour tes parents. Ils avaient confiance en leur fils, ils le voyaient déjà en tête d’une grande famille royale qui serait la sienne, une famille qui grandirait de générations en générations. Et puis, en quelques minutes, leur rêve s’était évanoui. Et ils en souffraient énormément. Ta mère en tomba malade. Le stress, ou simplement un trop gros choc. Quoi qu’il en soit, elle en mourut. Suivit de ton père. Toi, toi qui avait passé, nuits et jours, à leur chevet, jusqu’à les voir rendre leur dernier soupir. Tout ça, c’était à cause de ton frère. Tout était sa faute, entièrement sa faute.

    Etrangement, cela ne te touchait même pas trop. Tu étais triste, oui, mais tu n’as pas baissé les bras. Non, au lieu de ça, tu voulais faire plaisir à tes parents. Essayer, au moins essayer de te rapprocher de ta dernière famille, de continuer à vivre comme une noble. Alors tu es allé voir ton frère. Tu pensais qu’il allait t’accueillir, qu’il allait s’occuper de toi. Et au château, tu te présentais à tous le monde comme étant la sœur du roi. Tu le clamais, haut et fort, à tous ceux qui passaient. Et apparemment, cela ne passa pas pour son frère. Il ne t’accueillit pas, il ne s’occupa pas de toi. La seule phrase qu’il te prononça fut une énorme surprise pour toi.

    « Casse-toi, Violine. T’as rien à faire ici »

    Une seconde. Tu étais perdue. Deux secondes. Le vide autour de toi. Trois secondes. Tu as pris les jambes à ton cou. Jusqu’où ? Tu sais pas vraiment. Mais t’es arrivée dans une forêt. A nouveau perdue. Tu ignores combien de jours tu es restée là. Tu dormais ? Tu rêvais, peut-être… Et cette ombre blanche, qui s’était rapprochée de toi, était-elle réelle ? Tu entendis juste une voix : « Oh, un sujet d’expérience gratuit… », et la seconde d’après, sombrais dans un sommeil profond.

    Et lorsque tu ouvris les yeux, tu te trouvais dans un laboratoire. La même blouse blanche que tu avais aperçue dans la forêt s’activait sur quelque chose que tu n’identifiais pas tout de suite. Ca avait l’air immonde, pourtant ça t’intéressait. Tout ce qu’il faisait t’intéressait. Et tu l’admirais. Tu es restée plusieurs jours chez lui, jusqu’à y habiter totalement. Et puis, après tout, tu n’avais nulle part où aller. Quelques jours plus tard, une lettre te parvint au laboratoire du Dr Mad. Une lettre royale. RETROGRADEE DU STATUT DE NOBLE. Pardon ? Ce statut, c’était tout ce qu’il te restait de ta famille. Et voilà qu’on te l’enlevait ? C’en était trop… Mais évidemment, tu ne pouvais pas contester. C’était un ordre du couple royal. Et puis, à présent, tu n’étais plus qu’une simple bourgeoise…



Parlons de vous


      Surnom :
      Age :
      D'où connaissez-vous le forum ?
      What else ? Nespresso. ♥ {C.}

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tehehehe ; Violine Phillips {E.C}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome in Madland :: Madland's Door :: Madland's People :: Présentations Validées :: BOURGEOIS-
Protected by Copyscape Online Plagiarism Detector 


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit